Capture d'écran du Kindle

[Test] Kindle – part.2 J+48h

Après 48 heures de possession de cet appareil, les impressions évoluent, s’affinent et les critiques se précisent. Je propose donc d’aller un peu plus loin dans les avantages et défauts de cet appareil.

kindleAu niveau de la prise en mains.

Dans ce domaine, les très bonnes premières impressions sont atténuées par une mauvaise impression de la coque. En effet, dans la partie basse de la coque arrière, je sens une souplesse, et entends un “plop” à chaque fois que je pose mes doigts pour tenir le Kindle. A priori, ce n’est rien de grave ; j’imagine que la coque n’est pas parfaitement clipsée/ajustée au corps de l’appareil.

kindle_dos-ecritures

Dans les points positifs, il ne faut pas oublier de citer la très bonne prise en main par les coins inférieurs. Vous pourrez tenir votre liseuse grâce à une simple pince pouce+index. Comme votre lecteur de ebooks est très léger, vous pourrez conserver cette position un long moment.

De plus, contrairement aux livres papier, vous ne perdez plus la page (sauf en cas de fausse manipulation). Vous pouvez également poser votre liseuse en appui contre un support et continuer à lire sans la tenir. Un appui sur les touches de défilement des pages se fera d’un doigt grâce à ces boutons qui s’enfoncent du haut vers le bas.

Le pavé directionnel et le bouton de validation qu’il contient sont un peu petits pour mes “gros doigts”. Ce me fait parfois appuyer sur une touche que je ne veux pas ou sur deux touches en même temps. C’est un point négatif qui est tout de même bien faible face au prix d’achat.

kindle2_pave

En ce qui concerne la saisie de texte, celle-ci commence en appuyant sur le bouton “clavier”. Ce clavier virtuel apparait et vous pourrez choisir les lettres et autres caractères. Par contre, il faudra utiliser le pavé directionnel et valider chaque lettre par un appui sur le bouton de validation.

L’impression globale est toujours bonne ! Sauf lorsque vous savez que vous allez devoir vous servir longtemps du clavier virtuel ! C’est un “mauvais” moment en perspective.

 La lecture, un plaisir ? Mais à condition de savoir la retrouver.

L’intérêt d’une liseuse quelle qu’elle soit est de pouvoir y stocker dessus un grand nombre d’ouvrages pour pouvoir partir léger, en vacances, en week-end ou même dans le parc d’à côté pour y lire tranquillement sous les arbres… et n’importe où, d’ailleurs.

kindle2_pagesnombreuses

Ici, le Kindle de base possède plus d’un giga de stockage (1,25Go selon Amazon) où vous déposerez vos livres. Tant que vous n’avez pas beaucoup de livres, rien de déplaisant, vous montez ou descendez grâce aux flèches, naviguez latéralement grâce aux boutons latéraux ! Très facile !

kindle2_presentationlistetitreauteur

Si vous avez plus de 300 ebooks, cela va commencer à être difficile pour s’y retrouver ! Même si vous pouvez créer des dossiers dans la mémoire interne de la bête, cela ne vous aidera en rien à l’affichage sur le Kindle car celui-ci va vous afficher le titre donné aux ebook ainsi que leur(s) auteur(s). Cela permettra de provoquer un tri par auteur, par titre ou par collection (j’y reviendrai plus tard).

kindle2_presentationlistetitreauteur2

L’outil qui vous permettra de tagger correctement vos fichiers ? C’est ce que vous cherchez, n’est-ce pas ? Et bien, c’est tout simplement le logiciel multiplateforme Calibre ! Alors, c’est un super outil, qui permet de très nombreuses choses… mais ce ne sera pas parfait avec le Kindle ! Notamment au niveau des collections de la liseuse ! Mais bon, ce sera le sujet de la troisième partie.

kindl2_connexion-batterie-collections

A dans quelques jours pour d’autres retours et une partie dédiée à Calibre !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.